Favoriser le développement local grâce au cyclotourisme

Jornada Ederbidea Lekunberr23 copia

EDERBIDEA, projet de mobilité transfrontalière à vélo, qui unira dans une perspective durable les territoires de Navarra, Gipuzkoa, et Pyrénées Atlantiques et contribuera à les intégrer dans les grandes routes cyclistes européennes. Les premiers pas donnés dans le cadre du projet ont été exposés au cours d’une journée de présentation organisée aujourd’hui dans le village navarrais de Lekunberri.

La journée s’est déroulée dans l’ancienne station d’autobus “Plazaola”, point de passage de l’une des voies vertes (infrastructures ferroviaires à l’abandon qui ont été reconvertit en itinéraires cyclotouristes et sentiers de randonnées), un lieu qui sera développée grâce au projet. Entre autres questions, les participants ont traité de l’élan que peut représenter le projet pour le tourisme local, le commerce, et les services de proximités.

EDERBIDEA est un projet de coopération européen qui permet à 12 partenaires transfrontaliers des territoires de Navarre, Gipuzkoa et des Pyrénées-Atlantiques, d’unir leurs forces pour encourager la pratique du vélo.

Le projet EDERBIDEA 2016-2019 bénéficie du soutien du programme européen INTERREG POCTEFA, dont l’autorité de gestion est la Communauté de Travail des Pyrénées, CTP. D’un budget total de 9,4 millions d’euros, il est cofinancé par l’Union Européenne à hauteur de 65% à travers le Fond Européen de Développement Régional (FEDER).

Les partenaires d’EDERBIDEA sont le Département des Pyrénées Atlantiques, le Gouvernement de Navarre, la Diputación Foral de Gipuzkoa, les Mairies de Imotz, Biarritz, Saint Jean de luz, Hendaye, et Irun, l’Agglomération Sud Pays Basque, la Agrupación Turística Baztan-Bidasoa Turismo Elkargoa, l’association Cederna Garalur, et le Consorcio Turístico del Plazaola

Premiers pas du projet en Navarre

 En Navarre les actions engagées dans le cadre du projet EDERBIDEA permettront la connexion des voies vertes du Bidasoa, et du Plazaola, avec pour objectif d’arriver à Pampelune. Dans un premier temps, il n’est pas prévu de prolonger l’itinéraire le long du Chemin de Saint Jacques même si cette possibilité n’est pas exclue et pourra être étudiée par la suite.

 Un tronçon de 42.5 kilomètres entre Doneztebe/Santesteban et Venta Urritza permettra l’union des voies vertes du Bidasoa et de Plazaola.

 Parmi les premières actions menées en Navarre, d’une part, le “Proyecto de Incidencia Supramunicipal (PRSIS)” a déjà était mis en marche. D’autre part, un plan pour l’aménagement de l’ancienne station d’autobus du Plazaola situé à Leitza a été élaboré.

 Une des caractéristiques d’ EDERBIDEA est la participation des agents locaux à la réflexion et aux débats du projet. Ainsi, le 23 et 24 novembre, et le 30 et 31 de décembre des réunions publiques seront organisées à Irutzun et Doneztebe-Santesteban.

Jornada Ederbidea Lekunberr19 copia

 Journée de présentation

Les interventions de Natalia Azcona, Maire de Lekunberri et Présidente du Consorcio Touristique Plazaola, ainsi que celle de Maitena Ezkutari, Directrice Générale de Commerce et Tourisme du Gouvernement de Navarre, ont inauguré cette journée.

 La rencontre a abordé des questions comme le potentiel du cyclotourisme grâce aux voies vertes et grandes routes cyclables européennes comme l’Euro vélo. Durant la première session, se sont succédées les interventions de Mercedes Muñoz, Directrice d’Association Européenne de Voies Vertes et Jésus Freire de l”European Cyclists Federation” et coordinateur de Euro vélo Bruxelles.

 Dans la seconde session, Jean de Rivière du Comité Départemental de Tourisme Béarn Pays Basque et Arantxa Hernández, Chef du Département d’Étude et Communication – Direction des voies Vertes et Environnement de la Fondation des Chemins de Fer Espagnol (FFE), ont traité de la dynamisation des territoires à travers les itinéraires non motorisés et l’impact du cyclotourisme sur les territoires traversés.

Pour sa part, María Cruz Vega Sub directrice Générale du Département de Développement du Milieu Rural, Ministerio de Agricultura, Alimentación y Medio Ambiente (MAGRAMA), a présenté le programme “caminos naturales”, (chemins ruraux) qui a pour objectif de transformer d’ancienne infrastructures de transports en chemin de randonnées, pistes cyclables, et équestres pour rapprocher la population de la nature.

Sabine Etcheberri-Deyrolles de la Direction l’Aménagement de l’Equipement et de l’Environnement du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, José Ignacio Prego, Directeur Général de Mobilité et Transport Publique, de la Diputación Foral de Gipuzkoa et Maitena Ezkutari, Directrice Générale du Commerce et Tourisme du Gouvernement de Navarre, ont exposé les caractéristiques du projet EDERBIDEA.

Enfin, les représentants de Cederna Garalur, la Agrupación Turística de Baztan-Bidasoa, de la Mairie de Imotz, du Consorcio Turístico del Plazaola et du Gouvernement de Navarre, ont souligné les opportunités que présente le projet pour le développement local.

Jornada Ederbidea Lekunberr20 copia

Un fort potentiel de développement pour l’usage du vélo

Le nombre de cyclistes n’a cessé d’augmenter ces dernières années, tant dans les déplacements urbains que les déplacements de loisirs. Un exemple de cette situation est la multiplication des routes touristiques cyclables, comme le Chemin de Saint Jacques. De plus, il existe sur les territoires impliqués dans le projet EDERBIDEA une tradition et un engouement pour la pratique du cyclisme.

Une situation qui fait écho à la demande sociale croissante pour l’aménagement d’infrastructures cyclables, et la mise en place en Europe de grands itinéraires cyclables, comme la Vélo route Atlantique, qui constitue une opportunité pour le transport durable.

EDERBIDEA s’intégrera au tronçon Euro vélo EV1, ce qui implique la réalisation de travaux pour compléter le réseau de Endarlatsa à Pampelune-Iruña et la frontière Gipuzkoa-Irutzun, et ainsi unir les voies vertes de Plazaola et du Bidasoa.

Le tracé est déjà inclus dans les Plan d’Aménagement du Territoires de la Navarre, et implique que les routes NA-411, NA-4114 et NA-4040 soient classifiées comme itinéraire prioritaire.

Dans son ensemble Euro vélo suppose un réseau de routes de grande distance, au total 20.000 kilomètres, et le projet prévoit d’atteindre les 66.000 kilomètres.

IMG_0097 copia

Une des valeurs ajoutées du projet EDERBIDEA est sa contribution à la mise en place d’une stratégie de mobilité globale pour les trois territoires de la Navarre, Gipuzkoa et Pyrénées Atlantiques, tant pour le tourisme que pour les déplacements quotidiens. Entre les objectifs proposés pour réduire la pollution, améliorer la santé de la population, réduire la circulation.

EDERBIDEA suppose aussi une opportunité pour le développement d’activités économiques vertes et le tourisme durable.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.